le jeudi 04 avril 2024 | 0

Clap de fin pour les chasses traditionnelles ? Audience le 4 avril au Conseil d’État !

Clap de fin pour les chasses traditionnelles ? Audience le 4 avril au Conseil d’État !

Mis à jour le 04 avril 2024

Chaque année, des dizaines de milliers d’oiseaux sont tués dans le cadre des modes de chasse dits « traditionnels ». Depuis plusieurs années nous, One Voice et la LPO, obtenons victoire sur victoire, mais, comme toujours lorsqu’il s’agit de tuer des animaux, le gouvernement s’acharne.
Le 4 avril 2024 à 9h30, One Voice sera au Conseil d’État pour demander l’annulation définitive des arrêtés qui autorisent les pantes et les matoles dans les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, la Gironde et le Lot-et-Garonne. Si les juges nous donnent raison, c’en sera fini des chasses traditionnelles aux oiseaux en France !

Hr blog

Massacrer les alouettes des champs au nom de la tradition : ça suffit !

Le principe des pantes et des matoles est simple. Première étape : capturer une alouette des champs, l’attacher par la patte et l’enfermer dans une cage. Deuxième étape : tirer sur la corde pour qu’elle émette des cris de détresse. Troisième étape : attendre tranquillement que ses congénères s’approchent puis actionner le mécanisme. Les cages ou les filets tombent, des centaines d’oiseaux sont capturés avant d’être tués, souvent à la main ou au couteau.

En 2022, le ministère de la Transition écologique, toujours soucieux de préserver ce loisir morbide, avait autorisé la capture de près de 110.000 alouettes en Gironde, dans les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques. Un massacre annoncé pour ces oiseaux dont la population a diminué de 22,9% entre 2001 et 2019… Heureusement, nos recours en urgence ont permis, à nouveau, la suspension des deux arrêtés autorisant la chasse, et celle des deux arrêtés autorisant le principe même des pantes et des matoles !

Après des années de recours, la fin des chasses traditionnelles n’a jamais été aussi proche

Le Sud-Ouest n’est pas seul concerné : il y a aussi la Lozère et l’Aveyron avec les tendelles, ou les Ardennes avec les tenderies. Depuis des années, nous menons un combat acharné pour mettre fin à ces loisirs d’un autre âge. Face à l’obstination insupportable du ministère, qui reprend de nouveaux arrêtés chaque année malgré nos victoires en chaîne, nous demandons désormais l’annulation définitive des arrêtés autorisant le principe même de ces pièges !

La victoire n’a jamais été aussi proche. Après avoir obtenu la suppression de la chasse à la glu en 2021 et aux tendelles en 2023, nous avons saisi le Conseil d’État pour qu’il renvoie dans les oubliettes de l’histoire les pantes et les matoles, comme il l’a déjà fait pour toutes les autres chasses traditionnelles. Et, chaque fois que le ministère tentera d’intriguer pour autoriser en douce ces pratiques, comme il l’a fait récemment à travers de pseudo-expérimentations scientifiques que nous avons attaquées, nous serons là !

Le 4 avril à 9h30, nous porterons la voix des alouettes des champs au Conseil d’État. Pour dire stop, signez notre pétition pour une réforme radicale de la chasse !

Maxime Lambret
Hr blog

Dans la thématique

Val d’Oise : massacre de renards dans 75 communes, nous allons en justice Déterrage des blaireaux : suspensions dans l’Aveyron et le Cher, nouvelles audiences dans sept autres départements !

Commentaires 0

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.