le mercredi 26 septembre 2018 | 78

Cirque: des singes sans eau au milieu des détritus

Il y a quelques mois, nous étions en action à Montredon-les-Corbières pour demander la libération de Maya. Mais elle n’était hélas pas la seule à être détenue par le cirque. Nous avons reçu il y a quelques semaines un témoignage accablant concernant les conditions de détention des autres animaux de ce cirque.

Hr blog

Entre chaleur et insalubrité

C’est un témoin qui nous a alertés. De nouveau établi à Montredon-les-Corbières, et alors que la chaleur avoisinait les 40°C, les camions-cages du cirque étaient installés en plein soleil. Alors qu’il faisait le tour des camions, un visiteur remarque une maman babouin qui surveille son petit. Celui-ci regarde à travers les barreaux de sa cage et fait signe au visiteur qui s’approche alors. Sa maman, apeurée et protectrice, l’empêche un moment de s’en approcher. Le petit finit par tendre son bras, couvert de plaques, et attrape le doigt de l’humain qui le regarde. La litière de la cage est dans un état de putréfaction et de saleté extrême. L’odeur est insoutenable. Des restes de nourriture avariée jonchent le sol, les mouches, présentent par dizaines, s’en donnent à coeur joie. Et, sous cette chaleur étouffante, les singes n’ont aucun accès à l’eau.
Lorsqu’on le signale à un employé du cirque, celui-ci s’empresse de fermer les portes des remorques, sans pour autant donner de l’eau aux animaux. La cage est tellement sale qu’il peine à la fermer. Finalement il y parvient, enfermant les singes dans l’obscurité et l’odeur de pourriture.
Un peu plus loin, les tigres et les zèbres, n’ont pas d’eau non plus. Pourtant, la loi prévoit que les animaux aient un accès à l’eau permanent et que les tigres aient la possibilité de se baigner, sauf en période de grand froid.

Le droit à une vie digne

Ces conditions de vie sont non seulement contraires à la loi mais elles ne répondent également en rien aux besoins physiques et mentaux des animaux. L’accès à ces derniers n’est absolument pas sécurisé ce qui représente à la fois un danger potentiel pour les visiteurs et également une source de stress supplémentaire pour les animaux. Dans la nature, les babouins sont des animaux sociables, qui vivent en bandes. Celles-ci sont organisées de manière complexe et gérées par les mâles, forts, qui assurent la protection de chaque membre du groupe. Leur territoire peut atteindre des centaines d’hectares ! Que connaîtra ce petit de la vraie vie de babouin ? Passera-t-il sa vie dans une cage insalubre, qu’il ne quittera que pour participer à des numéros humiliants ?

One Voice ne peut s’y résoudre et porte plainte contre le cirque. Le sort réservé à ces êtres sensibles est inadmissible. Tous les animaux méritent une vie digne. Vous aussi, agissez !
Signez notre pétition pour l’interdiction de l’exploitation des animaux dans les cirques.


Hr blog

Dans la thématique

Des lionnes et des lions sous la coupe d’un roitelet du Cirque de Paris hors de toute loi.
Une perpétuité intolérable pour Dumba, l’éléphante

Commentaires 78

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Fauve Lou | vendredi 05 octobre 2018

Cessez l'esclavagisme des animaux dans les cirques !!!!!

Audrey | vendredi 05 octobre 2018

Une fois encore malheureusement, des humains se sont comportés comme des monstres ! Quand l’extrême Détresse de ces pauvres animaux sans défense qui devraient vivre dans leur milieu naturel sera-t-elle prise en compte ? Quand une loi interdisant les cirques avec animaux sera-t-elle votée ? Traiter les animaux de la sorte est scandaleux et honteux ! Merci One Voice d’être Là pour eux !!!

rever en catimini | mercredi 03 octobre 2018

Ces pauvres animaux n'ont pas choisi leur lieu de vie la moindre des choses est de respecter leurs conditions de vie. Nul.

chihiro yaba | mercredi 03 octobre 2018

no cirques