le jeudi 22 février 2018 | 62

Camouflet pour le cirque, la justice affirme notre droit à défendre Maya !

La juge a pris le parti de la liberté d'expression pour la défense des animaux!

Hr blog

Le 13 février dernier, nous avons été mis en justice par le cirque qui détient et exploite Maya. Le cirque prônait la censure, en nous interdisant de la défendre, exigeant non seulement notre silence, mais nos excuses publiques.

Il était hors de question que nous arrêtions d’accomplir notre mission, à savoir tout mettre en œuvre pour défendre les animaux !

La justice nous a donné raison.

Pendant plusieurs semaines, Maya était introuvable, et nos courriers au cirque étaient restés sans réelle réponse. Ils ont laissé courir la rumeur qu'elle était morte, alors qu'eux seuls avaient la possibilité de dissiper le doute.

A l'audience, nous avons donc appris que Maya était vivante. L'inspection vétérinaire demandée par la préfète avait eu lieu la veille, et le cirque avait fait soigner son abcès à l'arrière-train quelques jours avant. Nous avons alerté sur cette grosseur dès le mois d’octobre !

Mais a priori, rien n'a été fait pour ses pieds, alors que sa posture nous montre de manière criante que c'est de là qu'elle souffre physiquement le plus! Elle ramasse ses pieds sous elle, pour compenser son poids de l'arrière vers l'avant, et tente de les soulager en les levant les uns après les autres.

Quand on sait que la grande majorité des problèmes de santé des éléphants viennent des pieds, on ne peut que s'inquiéter d'une telle méconnaissance. Toutes les éléphantes de ce cirque ont été filmées en train de piétiner leurs excréments, car elles étaient bloquées sur place, on a même filmé Maya en train de boire à même un tuyau d'arrosage au sol !

La stéréotypie de Maya est aussi très préoccupante, elle est liée à sa douleur, mais aussi à son impossibilité de marcher, besoin naturel impérieux pour les éléphants. Redisons-le, les éléphants sont faits pour la marche et une vie riche en groupe, or dans les cirques leur mobilité est on ne peut plus limitée et ce, toute l'année. A cela, il faut ajouter les perpétuels voyages en camion, sur des routes sinueuses qui sollicitent énormément les pieds et les pattes des éléphants.

Nous saurons prochainement si ce vétérinaire a pris en compte son bien-être dans sa globalité ou s'il ne s'est attaché qu'à l'aspect sanitaire, comme l’ont fait jusqu’à présent les vétérinaires du cirque.

Pendant l'audience, l'avocat du cirque a montré à de multiples reprises qu'il ignorait l'anatomie d'un éléphant, et maniait la mauvaise foi comme un spécialiste.

Morceaux choisis:

"Les salières sont vers les flancs" alors qu'elles sont au dessus des tempes;

"Les abcès au derrière sont habituels passés 50 ans" alors qu’ils sont dus à la maltraitance.

"Maya est hébergée dans ce cirque, et non captive. Elle fait partie de la famille, et n'est pas considérée comme un outil de travail..." Donc elle pourrait partir quand elle voudrait, non?

"Toutes les études montrent qu'un éléphant vit plus longtemps captif que libre..." Pour nous, une vie de détention et d'exhibition n'est pas une vie digne. Dans la nature, ils doivent être protégés, et en captivité ils doivent être libérés!

Nous avons d'autres actions prévues pour elle en 2018, il est temps que Maya obtienne un peu de répit, et soit aidée, à la hauteur de ses besoins! Nous déposons également plainte contre les mauvais traitements que subissent Nelly et Brigit, les deux autres éléphantes détenues par ce cirque. Ces éléphantes âgées et en souffrance, méritent, comme tous les autres de cette planète une vie d'éléphant, pas de circassien. Ils ne nous feront pas taire!

Hr blog

Dans la thématique

Maya enfin libérée après un combat sans relâche!
Aidez-nous à sortir le lion Sultan de sa prison !

Commentaires 62

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

fnsç | mercredi 18 avril 2018

Bravo pour Maya! C'est un début encourageant!
Pourvu que le courage et l'honnêteté des vétérinaires (les premiers sensibles à la souffrance animale enfin!) prennent le dessus, et que ceux-ci reconnaissent son véritable état de santé et l'atrocité de ses souffrances!

P | vendredi 30 mars 2018

C’est honteux

marie-agnes | mercredi 28 février 2018

le plus important c'est qu'enfin les animaux soient interdits dans les cirques ; leurs conditions de vie sont très mauvaises que ce soit des animaux sauvages ou domestiques.
un été les chiens crevaient de soif, j'ai rencontré un circassien, je lui ai dit que son chien avait soif ; il m'a répondu que lui aussi avait soif ; je lui ai rétorqué que s'il avait soif il pouvait boire ce qui n'était pas le cas de son chien enchainé. Malheureusement je n'ai pas pu donner de l'eau au toutou qui me suppliait, pas accés à l'eau ; et il en est de meme pour tous les animaux des cirques. Que les animaux soient interdits, que les captifs soient confiés a des sanctuaires. Chez Pinder un soigneur frappe les animaux, hélas jamais pu prendre une video, il est tres mefiant. Ma mere etant contre les animaux dans les cirques nous n'y allions pas et mon fils, jamais allé non plus ; hélas beaucoup trop de parents participent à l'exploitation des animaux : cirques, delphinariums, maneges de poneys sans parler de la corrida C'est le consommateur qui fait l'exploitation donc à lui de prendre le pouvoir.

Audrey | mercredi 28 février 2018

Quand on voit ce que l’homme - qui se considère comme un être supérieur - est capable de faire subir aux animaux, on a honte d’appartenir à cette espèce !
Tous les vétos devraient s’insurger contre la présence des animaux dans les cirques et delphinariums. Ils connaissent les besoins vitaux des animaux !
Quand le gouvernement se décidera-t-il à interdire les cirques avec animaux ? Au 21eme siècle, ces pratiques sont intolérables ainsi que le laxisme de ceux qui nous dirigent !
IL FAUT QUE CELA CESSE TRÈS VITE !!!