le samedi 20 janvier 2018 | 10

Au bonheur des ours : le sanctuaire indien de One Voice

Ils ont vécu le pire. Arrachés à leur mère, battus, le nez souvent transpercé d’une corde, ces ours étaient exploités pour la danse en Inde. Grâce au travail conjoint de One Voice et de Wildlife SOS, ils ont trouvé la paix au sein d’un sanctuaire. Dans un cadre de vie idyllique, ils ont enfin droit au respect.

Hr blog

Retour sur 7 ans de combat pour les ours lippus

C’était en 2009, au terme de sept années d’un travail acharné de One Voice, de Wildlife SOS et de la cellule anti-braconnage que les deux ONG ont créée ensemble, que la corde du dernier ours danseur en Inde était coupée. En tout, plus de 620 ours ont été sauvés et placés en sécurité au sein du sanctuaire d’Agra en Inde. Les montreurs d’ours kalandars qui les exploitaient ont pu intégrer le programme de réinsertion qui leur a été proposé en échange de leur reconversion. Une vraie chance pour cette communauté qui vivait dans la misère, et un immense soulagement pour les ours lippus qui survivaient dans les pires conditions qui soient.

Le sanctuaire d’Agra : pensé pour les ours

Le sanctuaire d’Agra n’est pas un zoo. Il n’est pas aménagé pour le bien-être des visiteurs mais pour le bonheur des ours, au cœur de toutes les préoccupations. Dans la plupart des zoos français, les enclos permettent de voir les animaux en toutes circonstances. Dans un espace souvent restreint et bétonné, les ours lippus n’ont nulle part où se soustraire à la vue du public. À Agra, c’est tout l’inverse. Les ours sont regroupés par âge, par sexe — pour éviter toute reproduction —, voire par affinités. Dans des tanières sombres, ils peuvent se cacher. Et les parcs des plus jeunes ours sont immenses ! Tous disposent de hamacs, de structures en bois et d’enrichissements nombreux renouvelés chaque jour…

Protéger les ours lippus

De hauts murs empêchent les intrusions. Le braconnage est encore important et il est crucial de garantir la paix de ces ours qui ont déjà tant souffert. Partout des arbres et des buissons assurent des conditions de vie en semi-liberté proches de l’idéal. Et si les ours ne peuvent pas sortir, les animaux sauvages présents sur le site et alentour ne s’en privent pas. Singes, oiseaux, mais aussi cervidés, n’hésitent pas à venir côtoyer les ours… Seuls les plus anciens sont visibles du public, ceux qui dans un zoo seraient probablement cachés. Leur visage déformé par les cicatrices permet d’expliquer leur histoire et de sensibiliser à la protection des ours lippus, une espèce classée vulnérable sur la liste rouge de l’UICN.
Leur enclos est près de la clinique afin d’assurer les lourds soins et la surveillance qui leur sont nécessaires. Les plus jeunes ours, quant à eux, sont près d’une rivière. Leur enclos est si grand et densément aménagé qu’il est pratiquement impossible de les observer. Leur timidité, eux qui n’ont pas été imprégnés par l’humain, est ainsi respectée…

Vous pouvez nous aider à offrir à ces ours une retraite paisible en parrainant l’un d’entre eux ! En choisissant Kamli, Jasmine ou Rocky, vous recevrez régulièrement des nouvelles et des photos et permettrez au sanctuaire d’Agra de continuer à garantir leur bonheur et leur sécurité.

Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice Le sanctuaire indien de One Voice

Photos : Didier Pazery/One Voice

Hr blog

Dans la thématique

Quatre daims sèment la panique à la préfecture de l’Ardèche
La déchirante agonie du lion Cecil

Commentaires 10

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Lise | samedi 27 janvier 2018

Bravo !

emma | lundi 22 janvier 2018

Chapeau bas

Elsa | lundi 22 janvier 2018

Très bel article qui prouve qu'il ne faut jamais abandonner.... Après des années de captivité et, donc, de souffrance ces êtres vivants ont enfin ce qu'ils méritent.......Au nom de l'argent, l'Homme est vraiment prêt à tout......Bravo et Merci pour tout ce que vous faîtes ! Je reste admirative face à vos missions......Je souhaite, sincèrement, une longue vie à vos protégés !

terrienne | lundi 22 janvier 2018

heureuse d'être adhérente à One Voice.
MERCI pour ce que vous faites pour nos frères "dits" inférieurs.