Friday 26 February 2016 | 22

Testimonials: The farm of 1000 cows visited by farmers!

Since 2014, the "farm of 1000 cows" is scandalous and rightly so. One Voice shares with you the testimony of two farmers who were disturbed by the fate of the cows locked up in this cruel and polluting factory.

Hr blog

It is in the Somme area, near Abbeville, that the "farm of a thousand cows" sprang up, from the idea of a rich French entrepreneur. "Inspired" by the huge US and German farms, he decided to develop the concept in France. The premises are intended for the exploitation of 1000 "dairy" cows and 750 calves and heifers, although today it has received authorization "only" for 500 cows. Here, the animals will not know the meadow and will go into boxes in the rotating milking parlour three times a day. For the two farmers who visited this factory farm, the infrastructure is unsuitable and causes multiple injuries to the cattle. An operation of this size can in no way guarantee them at the very minimum a life of well-being. For One Voice, who is already denouncing their suffering in traditional farms, this objectification of animals is intolerable !

"In some small farms where there are milking robots, the cows are going to be hooked up alone, when they want to. While there, at the "farm of 1000 cows", no it is not possible. It's slavery for cows." (From a retired breeder - read the full story here)

In connection with the farm, there is a methanizer that will convert the excrement of cows into energy, resold with a large profit to EDF. A profit such as, for some, it largely exceeds the dairy production objective of the farm. But this process is not environmentally friendly despite the announcement of the effects. Slurry will be supplemented by other green waste. The residues (digests) will be so rich in nitrogen that they will be spread onto the soil like a fertilizer, this will pollute the water and the air. It is they who are responsible for the proliferation of green algae in Brittany where methanisation is largely associated with pig farming ... One Voice supports the Novissen association which brings together residents opposed to this "cow factory" and who will be the first collateral victims.

"The plough that picks up the dung passes near their hooves; it's made of rubber apparently. But there is one cow who had lost her balance. This cow, was left lying between the concrete and the back of the plough. And now she is useless... After this she was limping ... You sould have seen her hooves, they were all shattered. There was blood. There were many who had it on their feet. And that one, I saw her lose her balance with the plough." (From a retired breeder - read the full story here)

Producing milk on an industrial scale also means producing calves at the same rate. Do not forget that if cows produce milk, it is to feed their little ones! In this Kafkaesque environment, they will be torn from their mothers whose heart-breaking appeals will be ignored. Males will be slaughtered after being transported and sold in terrible conditions (see our survey of "cattle markets"). The females will be fattened to become producers - if they survive. All this to satisfy humans who want to continue to consume milk even into adulthood, despite the risks to their health and the controversy of this type of consumption... Is this production still possible if all are agreed to finally open their eyes on the mental and emotional life of cows?

"How do you want them to be, these animals? Cows, we called them and they came back immediately, they were caressed. An animal ...that it is ... Have you seen a dog? Well, it's like a dog. An animal, who comes to lick you. They followed me in the pasture. They followed me as a person following another person." (From a retired breeder - read the full story here)

Hr blog

In the subject

Let's move towards an era definitely without cages!
Slaughterhouses on trial...

Comments 22

I accept that publication of my comments is subject to the code of conduct.

Annie13 | Sunday 26 June 2016

Consternant que des cerveaux "humains" puissent imaginer puis concrétiser de telles abominations !

etoile1663 | Friday 13 May 2016

Une abomination de plus..., les humains sont la dernière plaie de la Terre par laquelle elle sera détruite, le pire prédateur qu'on puisse imaginer, qui agit par cupidité, sadisme, sans consience. Qu'est-ce qu'un être humain sans conscience ? Un animal ? Non les Animaux sont incapables de se délecter du mal qu'il font pour se nourrir.
V- Hugo disait que pour les Animaux l'Enfer est sur Terre... Je suis profondément triste de voir que le suplice animal dure depuis que l'homme a goûté au sang. Manger de la viande, laitage fromage. .. est d'un cynisme ignoble pour l'industrie chimique, elle s'enrichit des pesticides, antibiotiques hormones de croissance, inhibiteurs de sasiéte...et pour les maladies des humains une palettes de médocs qui ne soignent plus mais des traitements à vie bien plus rentables non la Sécu paie nos impôts prélevés sur nos salaires ?!
Et les médias complices pour la plupart maqués avec le politique et l'industrie fortunée, bien arrosés ne dévoilent qu'une infime partie d'information sous peine de pointer au chômage.
L'INRA qui a carte blanche (pourtant organisme d'Etat fonctionaires payés par nos impôts mais sans contrôle ), fait de la magie noire pour les animaux, pour qu'ils grossissent plus vite, qu'ils produisent plus...encore de la manipulation génétique aidée par l'industrie chimique. Le cercle vicieux comme tout cercle est sans fin. Et ce suplice éternel "un etrenel Treblinka pour les animaux" pour généré de l'argent toujours plus car il donne le pouvoir la main mise sur le monde...ce monde d'humains sans conscience, sans reflexion, devenus des ectoplasmes consommateurs, toujours consommer, jeter pour racheter plus neuf plus récent...
Je croyais en Dieu, mais face à tant d'horreurs depuis si longtemps impunies sur les Animaux, j'ai bien peur que mon Espérance soit une chimère. L'abattage rituel est la triple peine pour les Bêtes, vies misérables dictées par des humains insensibles (sauf à l'argent), elevages concentrationnaires, et mise à mort dans la plus grande conscience et la souffrance intensifiée par la peur, car les animaux ressentent la haine des hommes et la peur. Même à petite échelle, dans les exploitations dites familiales, les animaux ne voient plus le soleil ni l'herbe ni le pré, ils naissent sans mère qui ne voudraient que les choyer (la vache produit 30 litres de lait par jour son veau n'a besoin que de 4 litres, mais on les sépare définitivement sous 24h après la naissance, juste le temps que la tétée du veau provoque la montée de lait dans les mamelles maternelles et il n'est plus utile surtout si c'est un veau mal qui deviendra veau de boucherie enfermé dans une cage individuelle (couché ou debout impossible de se tourner de marcher car les mouvements oxygènent le sang et les muscleet font rougir la chair) pendant les premiers mois de sa très courte vie, là soit il est abattu comme veau de lait avant ses 3 mois ou comme veau de boucherie tué entre 5 et 6 mois pour qu'on lui arrache cette viande anémie soigneusement privée de fer car le viandard veut son roti rose pâle.?, et sa peau comme celles des agneaux chevreaux et autres nourrissons, fera le bonheur des marque de luxe pour des sacs vetements et ceintures au cuir ultra fin... ( hermes vuitton lanvin, gucci, chanel...)?
L'INRA est intarissable sur les idées nouvelles pour exploiter AU MAXIMUM la ressource animale, pour ces savants fous ingenieurs généticiens infâmes l'Animal n'est qu'une matière première une ressource, comment augmenter le gisement, la productivité. ..c'est monstrueux , l'humain marche sur la tête mais ce sont les autres créatures qui paient la note tous les jours à chaque seconde, et ces créatures les Animaux n'ont pas de bulletin de vote...et nos élus députés. ..sont plus émus par largent des lobbies ou une tranche de foie gras dans un palace que la torture subie par les gentils canards ou oies dont ce foie est issu. Bien peu despoir que ce monde change, car si l'humain ne réfléchi plus, il est abreuvé de fluor que les autorités sanitaires rajoutent sciemment dans l'eau du robinet, soit disant pour nos dents?, mais surtout pour les effets sur le cerveau ( le fluor anihile le sens critique, les soldats russes sur le front de l'est durant la seconde guerre mondiale en étaient inhibés !!!) De sorte que si les abus de la monarchie en France ont soulevés alors la révolte et fait souper des têtes, de nos jours le seuil d'acceptation des gens est tellement abyssal que rien de révolte la masse car la chimie nous asservit à notre insu sauf certains qui veulent s'informer qui ne consomment pas l'eau du robinet ni les dentifrices ou sels fluorés !!
Je pleure pour le Mal fait aux Animaux, et j'espère qu'ils auront leur vengeance, j'espère que les consciences seront réveillées, ce n'est pas parce qu'on s'habitue à l'inacceptable, qu'il devient acceptable.
Et on parle d'évolution des espèces mais l'humain qui regresse évolue vers quoi ? monde sans humain, l'anéantissement de la Viee sur la Terre (la lâcheté notamment politique du après moi le déluge n'a pas 36 issues)? Et dire que les agences spatiales cherchent les planètes vivables pour que des humains sélectionnés correspondant aux critères d eugénisme puissent être sauvés en migrant sous un autre soleil...
Que le suplice infligés aux animaux cesse, honte à ceux qui tournent volontairement la tête devant cette barbarie digne des pires nazis et continuent en achetant leur steak issu d'une pauvre vache laitiere au coeur brise de navoir jamais pu élever ses petits inseminée par les gestes brutaux "d'agriculteurs ou plutôt des "agritortuteurs" devenus des machines cruelles, qui vendent leur âmes au fric en torturant les Bêtes, empoisonnant les denrées alimentaires, la terre et l'eau vive la chimie, (slogan de BAYER "science for a better life"...for stock shares !=actions boursieres) et tout ca devant le sourire béat des patrons des industries agro chimiques alimentaires qui voient leurs benef exploser grâce à leurs CON-patriotes, mes chers CON-citoyens disent les politiques...?
Ils gagnent sur tous les tableaux, c'est effrayant, et si l'on regardent ailleurs dans le monde on trouve la même cruauté sadique mue par la cupidité ou parfois juste par sadisme.
L'humain qu'est ce que ça veut dire maintenant ?
des animaux torturés dès la naissance(broyés gazés,encagés,mutilés...) et supliciés lors de leur mise à mort, le plus conscient possible le plus douloureusement possible pour que le sang gicle...
Ce n'est pas le salon de l'agriculture qui se tient en mars à Paris cest le salon de L'AGRITORTURE=>l'industrie agricole qui traitent les agneaux, les poussins, les vaches comme des grille-pain sur une chaîne de montage puis de démantèlement.
Le modèle des sociétés industriels est TOXIQUE pour toutes les créatures, elles ont engendrées l'individualisme (enfants des rues au Maroc en chine, sdf mourant de froid en France dans l'indifférence générale...
Et les sadiques des abattoirs les agritortureurs qui sévissent sans contrôle même les services veto presents subissent le chantage à l'emploi pour accepter de se tire de fermer les yeux, et tout ce monde sous omerta musclée serre les rangs pour dire que ce ne sont que des cas isolés, alors que les murs sont opaques dans ces camps de la mort, et dans ces camps de concentration pour animaux, dont on ne soupconne la présence que par la vue de silos de céréales. ..

Que sont devenus les employés de l'abattoir de mauleon-licharre (bio et label rouge "rouge sang") qui entre autre actes de cruauté sur des agneaux de lait de 45 JOURS terrorisés, dont ils brisaient la nuque sur l'angle du mur et qui on laissé agoniser un pauvre petit agneau totalement vivant et pleinement conscient subir l'écartelement jusqu'aux thorax sans que ça n'émeuve le bourreau dans sa tâche sans qu'il n'abrège la souffrance inimaginable de ce petit bébé cet agneau de 45 jours, que cet humain (??!)a fini par decrocher pour le laisser mourir sans aucune compassion coupé en deux jusqu'au côtes, baignant dans la marre de son sang comme linceul (bonnes cotelettes d'agneau ? pour Pâques!).
Bref, j'agis avec ma petite famille, pas de viande depuis longtemps, lait de soja...pour les coulisses du lait et du fromage... les révélations de L214 que je remercie profondément pour la grosse claque à nos conscience anesthésiées.
Merci à toutes les asso qui agissent pour améliorer la condition animale et le regard des gens sur ce qu'il y a comme dépouille d'animal dans son assiette, à ses pieds...
Et mon cri d'amour à tous ces chers Animaux que l'humain n'a pas laissé et ne laissera pas vivre demain, à moins d'un miracle.
Stoppe aux crimes contre l'Animalité,
Elevage concentrationnaire (ferme des 1000 vaches rien à voir avec le pleateau des 1000 vaches), eugénisme,
traitements chimiques,
mutilations
tortures coups,
actes de cruautés
bien planqués dans les murs des abattoirs, ou d'exploitation (le mot prend tout son sens c'est une exploitation effrénée de la ressource animale et naturelle= bref ce qu'est devenue l'agriculture sous le prisme de l'industrie et du profit, on rationnalise le travail, l'un insemine, l'autre selectionne, l'autre broye ceux du mauvais sexe ( poussins mal pour l'industrie des oeufs, canetons femelles pour le foie gras...), meule à vif les dents des porcelets et leur coupe la queue, coupe les bec des poussins femelles destinées à pondre en batterie ou elles sont entassées sans soleil ni jour et nuit pour qu'elle ponde plus, et à 12 mois la poule pondeuse qui n'a jamais pu etendre ses ailes et dont les o cassent comme du verre, est réformée plus assez rentable et là elle est tué pour devenir un poulet sous vide après une tres courte période d engraissement.
Qu'espérer de ces députés encravatés qui veulent légiférer ds des lieux hermetiques et sans contrôle ou la loi du silence est imposée sous peine de perdre son job, lanceurs d'alerte au statut protégé, lampleur de l'horreur est telle que les législateurs vont visiter des abattoirs prévenus pour motif sanitaire donc ils ne verront rien ! Les sadiques sont des lâches qui s'en prennent aux creatures ne pouvant se defendre, ils agissent en tte impunité car c'est l'usage ds tous les lieux de mise à mort, camps d'extermination
Le néo -nazisme du 21 ème siècle a pour victime la gente animale, pauvres de l'humain quel monstre acceptes tu de devenir ? Le bras de fer ne peut se faire que par l'argent si l'on ne cautionne pas même si l'on refuse cette barbarie, il ft s'alimenter autrement faire pression sur les benefices des industriels de l'agritorture, l'industrie agro chimico alimentaire. Ecrire aux marques et aux enseignes de gde distribution carrefour, auchan... barilla lustucru,danone, pour savoir s'ils utilisent des oeufs de poules en cage, le lait d'exploitation d' elevages industriels concentrationnaires, si les cosmétiques sont testés sur les animaux... si l'on prend qq minutes par semaine pour envoyer un courrier, bien sûr les reponses se voudront rassurantes même mensongères, le ministre de l'agritor culture français dit qu'il faut rassurer le CON-sommateur (pr qu'il continue à Consommer comme un CON qui ne reflechi pas, c'est le story-telling, bref le boulot des publicitaires et autres agence de communication, qui font un beau packaging, mais une lettre, puis deux...ou un email car tous les grands groupes industriels en ont un, et ça commencera à enrayer l'engrenage trop huilé par le fric, et comme on se nourrit 3 fois par jour, ça peut faire un manque à gagner préoccupant pour ceux qui jouent avec notre santé, la souffrance animale et la Terre...
Marche contre les abattoirs Paris sam 4 juin 2016, il faut que les gens voient qui est leur steak et ce qu'il endure...

bijoux | Friday 18 March 2016

J'espere que cet élevage débile fermera ses portes. Battons-nous, pétitions. Libérons ses animaux de cet enfer.

wettléc | Wednesday 02 March 2016

Immonde et intolérable, vraiment en tant qu'humain je me demande comment peut on cautionner et admettre de telles fermes-usines qui ne sont que honte et horreur pour tous ces pauvres animaux, comment peut- on encore pouvoir manger de la viande pour ceux qui en consomment en sachant, en voyant toutes les atrocités, toutes les horreurs dont sont victimes les animaux de la ferme "juste pour le plaisir" d'humains sans compassion, sans coeur, sans aucune sensibilité et aucune conscience, c'est lamentable c'est pitoyable et triste à en pleurer.
Tous ces animaux sont des êtres vivants, ils ont une conscience, ils ont une sensibilité, de l'émotion, des ressentis, une intelligence et des sentiments comme nous, ils sont des êtres vivants et méritent le même respect et la même dignité que nous, et ne sont pas inférieurs à l'humain. De quel droit les exploiter, les torturer, les parquer dans des camps de concentration et les tuer "juste pour terminer dans des assiettes". Si l'on se dit "humain" il est impensable de continuer de cautionner toutes ces monstruosités inacceptables, nous devons tous agir pour défendre et protéger ces animaux pour les libérer tous de ces fermes de la honte, de l'horreur de ces élevages intensifs industriels et des abattoirs où ils ne sont plus que considérés "comme nourriture et marchandise" et non comme animaux êtres vivants.