Thursday 28 September 2017 | 6

Respect for dogs: A nonviolent education is possible - Testify!

A call for Witnesses: One Voice invites you to share your experience of nonviolent education. Dogs are not weapons!

Hr blog

A respectful dog training

A positive and non-violent education, provided by professionals, exists. And it is happy and fulfilled that these dogs live their lives. Our companions are not weapons, and One Voice is formally opposed to training so-called defence dogs. But the association does not tar all with the same brush, many great educators implement methods that respect dogs and allow humans to live with them a relationship of complicity and harmony.

Testify!

With us, show that, without blows, shouting or domination the dogs flourish with us. The fulfilling game and the complicity can only exist with respect. So that the caring education of our canine companions becomes the norm, share your testimony! Whether you are an educator yourself or have chosen this path for the dog (s) with whom you share your life, send us your photos and videos, we will pass them on to our blog or our networks.

Together, let's get to know the positive methods for good and happy dogs. Let's refuse the violence. Respect for our canine companions!

Discover below a list (not exhaustive) of canine educators who put into practice non-violent methods to accompany very gentle dogs:

Hr blog

In the subject

Garbo, "security" dog in danger!
The rescue of Jesko, a security dog locked in a car

Comments 6

I accept that publication of my comments is subject to the code of conduct.

JCC | Tuesday 09 January 2018

Difficile combat! Pendant longtemps, j'ai utilisé le renforcement négatif pour 'dresser' mes chiens. Aujourd'hui, je suis convaincu que le renforcement positif est la meilleure méthode pour établir la complicité entre le chien et sa famille car oui, le chien est un membre de la famille.
Educateur 'débutant', je baisse les bras devant les pratiques de certains, devant l'acceptation des propriétaires, devant cet ancrage culturel bien français. Je ne comprends pas que les propriétaires n'arrivent pas à voir que les 3/4 du temps, les chiens sont renforcés dans leur mauvais comportement, qu'ils ne créent pas le bon lien. Top entendu: "C'est vous les maîtres, vous devez vous faire obéir de vos chiens", sait on jamais si on pouvait se faire aimer de nos chiens.

Envie de me battre? oui mais mais hélas avec que trop peu de conviction d'y arriver.

Evelyne | Sunday 24 December 2017

Bonjour. Je reposte, je ne sais pas si mon récent commentaire est validé. Je connais un maître chien qui "utilise" son chien la nuit pour son travail. La journée donc, ce chien reste dans sa "boite" sur la loggia longue de environ 4-5 mètres sur 2 et complètement fermée puisque un filet opaque vert lui cache la vue. Il ne voit que le ciel et les rideaux de la fenêtre ! Les occupants sont 8 dans un F4...ce qui laisse supposer la place et l'intérêt que peut avoir ce chien ! Ce chien pleure parfois et il est bien rare de voir un de occupants se promener avec lui! J'ai eu l'occasion d'avertir le maître quand le chien a pleuré pendant quelques heures très tôt un matin mais je sens que c'est malvenu d'en parler...je n'irai pas jusqu'à dire que ce chien et maltraité mais est il bien traité pour autant ? Peut on dire qu'il est suffisamment socialisé ? ce dont je doute vu la maladresse qui le caractérise (la seule fois où je l'ai vu !). C'est un chien qui sera hélas arthrosé à rester dehors ainsi. Ça me rend triste.

Guillaume BRETZNER | Monday 09 October 2017

Cela fait plus de vingt ans maintenant, que nous sommes de nombreux professionnels à travailler quotidiennement dans le respect de la dyade homme/chien. Nous n'avons pas à rougir des résultats obtenus et ce quelques soient les problèmes et les animaux rencontrés. Ce qui nous différencie c'est notre vision globale de l'animal, et notre besoin quotidien d' améliorer nos connaissances. Mon cheval de bataille, c'est la cognition au service du bien-être des animaux. Certes la prise en compte de la sensibilité de tous les êtres vivants non humains représente une avancée importante, mais il nous faut aller encore plus loin et oser aborder des pans entiers de la culture qui feront progresser la cause. Aujourd'hui avec l'expérience nous pouvons démontrer au grand public que la cohabitation avec son chien ne repose pas sur des "légendes urbaines" issues d'un lamentable besoin de domination. Le chien est un membre à part entière de la cellule familiale et il doit être reconnu comme tel. Il faut arrêter de culpabiliser les maitres sur leurs incapacités, ou encore leurs faiblesses, on a l'obligation en tant que professionnel de prendre en compte les spécificités de tous : chiens et hommes. La base des relations que nous imposons à nos chiens reposent sur le béhaviorisme, qui est issu du dualisme cartésien comme le dit très justement Georges Canguilhem. Pourtant un animal est autre chose qu'un objet, il est en prise avec son environnement et il réfléchi pense et analyse à sa façon. Il faudra repenser entièrement le rapport que la société entretient avec les animaux, repenser l'animalité, repenser le droit animalier et fonder une éthique respectueuse. Et nous œuvrons à cela chaque jour. Nous sommes présents dans des coins parfois reculés de la France et nous nous battons quotidiennement pour offrir, avec nos moyens, ce qu'il y a de mieux pour les chiens et les animaux plus généralement.

Pepsou | Wednesday 04 October 2017

Que c'est facile et simple de parler durement, de donner des coups de laisse ou de collier, de jeter à terre, de pendre,d'étrangler avec des colliers appelés sanitaires....oh oui le chien obéira !!!! Qui dira le contraire? Mais dans quel état psychologique, dans quel état émotionnel? Oui, il obéira par peur, par crainte, par douleur....il aura appris qu'il doit se méfier de son humain, Il sera cassé....mesdames, messieurs les éducateurs posez-vous les bonnes questions. Bien sûr, vous n'utilisez pas tous ces méthodes mais beaucoup d'entre vous. Le chien mérite du respect, et il mérite que vous appreniez son langage....vous fabriquez des bombes à retardement. Alors, oui les petits chiens sont facilement gérables, s'ils montrent les crocs, un coup de laisse ou pire et c'est réglé, mais les gros chiens? J'ai un molosse de 60 kg, c'est un amour de cane corso. Tous les centres canins que j'ai appelés par curiosité m'ont dit "ah oui, eh ben, c'est pas une race facile !" ...collier sanitaire direct....n'importe quoi !!! J'ai été scandalisée, mon chien ne sera jamais étranglé. Mon chien est en harnais depuis bébé. Et le chien ne tire pas plus en harnais qu'en collier, c'est une idée reçue qui a la vie dure !!!! Remettez-vous en question, ouvrez votre esprit et lisez les bons livres, apprenez le langage canin !!!! Barry Eaton, Turid rugaas.....soyez intelligents.