Monday 01 February 2021 | 41

Femke, the martyred captive dolphin, is finally free.


Mis à jour le 04 February 2021

Parc Astérix has just euthanised Femke. Today we read in the press that the plan had been to transfer her to another dolphinarium in France.
Her ordeal has ended but our grief and anger have not. We had written to the manager of the Parc last week, along with our partners in the DFE coalition, asking for news of all the dolphins, and in particular of Femke, who was already very fragile.
What happened? We are asking for access to the autopsy report.

Hr blog

Snatched from freedom among her companions off the coast of Florida, she was kept in a pool for almost forty years. Her son, Ekinox, was taken away from her. After decades of captivity Femke will have known nothing but suffering.

Muriel Arnal, Founder and Chair of One Voice, pays the following tribute:

« Femke is no longer suffering, death is kinder than anything she lived through after being captured. Knowing that humans are capable of making dolphins undergo the atrocity of captivity and training, in full knowledge of their suffering, we have no words to express our indignation. »

The Parc had intended to send her to Planète Sauvage, another French dolphinarium near the Atlantic coast. After having used her good and loyal services to make the cash register ring, the Parc Astérix staff didn't even offer her any medical treatment and retirement.

We had been alerting the dolphinarium and the authorities for a very long time. Femke needed to be separated from the group so that she would no longer be harassed by the sea lions, and by other dolphins – totally against their will. We are going to ask to see the autopsy report. There must be complete clarity about her final moments among us.

Translated by Patricia Fairey

Julia Mothé
Hr blog

In the subject

Our investigators saw Ula in a state of extreme emaciation Unpublished images of Inouk, the orcas, and the dolphins at Marineland in Antibes

Comments 41

I accept that publication of my comments is subject to the code of conduct.

Gretchen | Thursday 25 March 2021

Infinie tristesse ! Il n'y a pas de justice sur cette terre, encore moins pour les animaux que pour les hommes. Cependant, lorsque l'on a vécu une E.M.I. (Expérience de Mort Imminente), on sait "par l'expérience" qu'il y a une autre dimension parallèle, un monde mental HABITE par des forces supérieures - quelle que soit leur nature - et que dans cet autre monde, la conscience des humains qui ont commis des actes cruels est mise à rude épreuve. Là, il n'y a plus d'échappatoire ! Quant aux victimes des tortionnaires, elles connaissent, elles, le repos, l'apaisement, le bien-être ... enfin ! Ceux parmi nous qui détiennent cette réalité savent qu'il est possible de communiquer avec des animaux défunts - tout comme avec des humains - à condition je pense d'avoir eu des liens affectifs avec ces personnes animales. Il faut l'intermédiaire d'un ou d'une médium, en général, à moins d'être médium soi-même. J'espère que cette information sera de nature à aider certains d'entre vous. Mais il ne faut pas qu'elle occulte le présent, le problème demeure, en dépit de quelques avancées, notamment dans la prise de conscience du public. On peut difficilement demander à un Directeur de parc d'attraction de se tirer une balle dans le pied, mais
la pression doit venir du public. Et ce dernier est pris entre deux feux ! Il faut continuer à informer, essayer d'obtenir encore plus de temps d'antenne sur les grandes chaînes aux heures de grande écoute (je rêve d'une séquence "animale" quotidienne sur chacune des chaînes du service public aux heures de grande écoute). Courage, persévérance, foi en un meilleur avenir pour ces êtres extra-ordinaires ... on y arrivera, c'est en route !

Mme Loup | Thursday 25 March 2021

C'est une honte que de martyriser ces animaux intelligents et sauvages pour de l'argent, uniquement!
Heureusement que vous êtes là et un passionné comme monsieur Vinick qui aime la nature plus que tout!

Stéphane | Saturday 06 March 2021

Triste nouvelle...
Le parc Astérix, mais aussi tous ceux qui ont assisté à ces spectacles honteux, sont responsables de sa mort !

Annie | Monday 22 February 2021

Infinie tristesse à l'annonce de l'euthanasie de Femke, elle aurait pu trouver la paix et la sérénité dans un sanctuaire ou dans un lieu bien à elle. La voir flotter pendant des mois et des mois, comme un bouchon ballotté à la surface de l'eau dans son bocal, maman brisée par le chagrin, était un crève coeur. Elle est en paix désormais. Tristesse et colère contre ces parcs qui traitent leurs animaux comme des objets, dont ils se débarrassent après les avoir exploités jusqu'au bout. Son calvaire est terminé, il reste tous les autres. Pour eux, One Voice, continuez le combat.