Tuesday 06 June 2023 | 8

Animal testing: One Voice is against electric fishing to take a census of fish

Animal testing: One Voice is against electric fishing to take a census of fish

Mis à jour le 25 July 2023

Since April, several prefectures have taken out decrees that authorise catching fish for animal testing purposes. Individuals from all species and of all sizes, with no limit on number, are therefore going to be victims of electric fishing, a method known to be very harmful. One Voice is asking for this operating procedure and the decrees allowing it to be cancelled.

Hr blog

In the Lozère, Corrèze, Loire, and Rhône Departments, they are preparing to snatch fish from their waters and their natural habitats to take a census of them. While the majority of them should then be released alive, all of them will suffer from this experience long after it is over. The fault lies with the electric current which will be used to attract them and stun them on the spot in order to collect them more easily. Electric fishing, despite being widely used, is very dangerous, just as much for the animals as it is for their ecosystems. In 2022, the French Office for Biodiversity (OFB) reminded us that this method can “cause damage to fish”, such as injuries to the spine, physiological and behavioural changes... To the point where the weakest might die instantly, while others may succumb to their injuries after having been released.

The risk of anomalies...

It is already unbearable to make fish suffer to obtain data on their populations. But it would seem that in addition to organising such projects, the decrees issued entrust them to anyone, anyhow. Independent firms have notably received authorisation to act at dam level in Corrèze and at a water course in Rhône, while the OFB reports having noted ‘significant anomalies’ among subcontractors who do not regulate all of the apparatus in the same way and also risk causing additional injuries to the fish.

...and happy fishers

We are not even talking about the authorisations that have been given to associations dedicated to fishing, such as the Maison de l’eau et de la pêche [House of freshwater and fishing] and the Departmental Federation of Fishing in Corrèze. How can we hope that associations whose main interest is practising fishing would undertake serious and impartial inventory work? In terms of captures for which the aims are very vaguely described and which are not subject to any limit on the number of fish, participation from fishing associations can only be a concern to us.

One Voice is asking prefectures to renounce the passing of these decrees that are harmful for fish and, at the very least, to return to methods that cause less pain to the animals captured.

Translated from the French by Joely Justice

Marion Henriet
Hr blog

In the subject

Animal testing: investigation from One Voice in Mauritius into long-tailed macaque breeding farms 'Monkeys Labs': from condoned mistreatment, proven trafficking, and health risks

Comments 8

I accept that publication of my comments is subject to the code of conduct.

MEP19 | Tuesday 08 August 2023

Dans l'exercice du droit de réponse, et comme nous l'a répondu One Voice, nous publions ci dessous notre droit de réponse.

La MEP 19, association loi 1901 à but non lucratif, a été créée il y a presque 30 ans, par différents acteurs de l’eau, de la pêche et de l’environnement qui s’inquiétaient des premières altérations observées localement et des conséquences qu’elles pouvaient avoir. L’association a ainsi été créé sur ce fondement : on ne peut protéger que ce qu’on connaît.
C’est ainsi que notre association, composée d’acteurs du territoire, de naturalistes, de scientifiques, d’amoureux de la nature et de pêcheurs œuvre depuis 1995 à une meilleure connaissance des cours d’eau. C’est ce travail scientifique, assidu, rigoureux, continu, qui nous a conduit à être les premiers en Limousin à mesurer en continu la température de l’eau, paramètre essentiel pour les espèces aquatiques dans tous les aspects de leur biologie et de leur écologie. C’est également la MEP 19 qui initié et coordonné le travail d’atlas des poissons du Limousin en partenariat avec d’autres associations et organismes d’Etat (entièrement disponible ici : https://atlaspoissonslimousin.jimdofree.com/l-atlas/), premier ouvrage dans la région qui s’intéresse aux répartitions actuelles et historiques de la faune piscicole et objective l’état de santé des milieux naturels .
Notre association a également fédéré tous les acteurs disposant de compétences techniques et scientifiques pour établir la première liste rouge régionale des poissons d’eau douce, validée par l’UICN et le CSRPN, gage du sérieux de notre démarche. La liste rouge est une composante essentielle de la préservation de la biodiversité.
Ces actions ne sont possibles que s’il existe des données scientifiques rigoureuses et objectives. Pour les poissons, elles sont obtenues par un procédé de pêche à l’électricité qui permet de les attirer et de les remettre à l’eau en fin d’opération, non dans un but d’expérimentation animale, mais dans un but de répondre à des questions scientifiques, permettant de mesurer les impacts des activités humaines, comprendre le fonctionnement des écosystèmes, ou mieux cerner les effets du réchauffement climatique. Dans cette optique, des membres de notre association ont déjà publié des articles scientifiques permettant de comprendre le rôle des crues sur la vie aquatique et le fonctionnement des cours d’eau, et d’autres publications sur les effets des sécheresses récentes sont en cours. Récemment, un travail a été réalisé sur l’évolution de la qualité des rivières en Limousin, exposant les causes et les conséquences de l’uniformisation des cours d’eau. Il a été validé par la société des sciences, nouveau témoin de notre engagement sérieux envers la production et le partage de connaissance, et très loin des préjugés dont nous avons été afflublés.

Nuances | Thursday 03 August 2023

Vous vous intéressez à l'intégrité des individus recensés, très bien. En attendant, comment voir si les actions mises en place en faveur des habitats (et donc des espèces de poissons ainsi que toutes les espèces inféodés au milieux aquatiques)sont efficaces si nous n'avons aucune donnée pour en attester ? Et que dire des pêches de sauvetage réalisées GRACE à l'électricité en période de sécheresse pour pouvoir sauver ces individus et les remettre dans des milieux adaptés ?
Il serait intéressant que vous preniez un peu plus de hauteur avant de pondre des articles pareil, sans aucune nuances...

One Voice | Friday 25 August 2023

Nous ne demandons pas qu'aucune donnée ne soit recensée mais qu'elles soient obtenues autrement qu'en infligeant de grandes souffrances aux poissons, que la pêche électrique peut aller jusqu'à tuer. D'autres méthodes, plus éthiques, devraient être recherchées. Or nous ne disposons pour l'instant d'aucune information qui suggèrerait que les pêcheurs et associations concernées sont à la recherche de méthodes alternatives.

trochu | Wednesday 07 June 2023

Tout est prétexte pour expérimenter et torturer des animaux, maintenant ce sont les poissons, et les méthodes employées pour les capturer que ignobles et honteuses. C'est l'escalade de la cruauté et de la barbarie. Et pourquoi expérimenter maintenant sur des poissons ? L'expérimentation animale doit être bannie et abolie définitivement, et tous ces animaux ne doivent plus être exploités, maltraités pour les services de l'humain, humain qui devrait avoir honte et refuser toutes ces expériences quelles qu'elles soient et pour tous animaux confondus car relève d'un manque cruel de sensibilité, de grandeur et de valeurs, les animaux sont des êtres vivants autant que tous humains et non pas "objets ou outils de travail" pour chercheurs sadiques et pervers, vides de tout.

Docteur Philphlout | Wednesday 07 June 2023

Si on devait recenser l'ignorance, une centrale nucléaire n'y suffirait pas...