Sauvons le lion Elyo et tous les félins captifs dans les cirques!


Signer la pétition

13808 signatures.

Sauvons le lion Elyo et tous les félins captifs dans les cirques!


Edit
Son nom de « bête de cirque » est Nal (ou Nale). Nous avions choisi de lui donner un nom de lion libre, un nom solaire: Elyo. En ce mois de juin 2019, il a été placé dans un «zoo-refuge» : La Tanière. Cela n’en reste pas moins une belle et grande victoire. Que les autorités feignent de faire comme si de rien n’était n’y changera rien: l’obscurité du camion vide, pour Elyo, c’est terminé!

Les cirques sont des zones de non-droit pour tous les animaux qui y sont captifs et en particulier pour les félins.

Nés ou non dans une cage, ils sont les mêmes, des animaux sauvages, des prédateurs, y compris pour les humains. Rester assis sur un tabouret, faire le beau, recevoir des coups de fouets… cela n’a rien de naturel pour eux ! Dans les cirques, lions et tigres ne peuvent jamais être eux-mêmes. Ils ont besoin d'espace à parcourir et à explorer. Mais les cirques ne leur offrent qu’une cage vide à l'arrière d'un camion. Ils ont besoin de silence, de lieux où se cacher. Mais le cirque ne leur offre que le tohu-bohu, l'exhibition permanente.

Les lions ont besoin de vivre en famille.  Mais certains, comme sont dans l’isolement complet.

Les tigres ont besoin de solitude. Mais le cirque les contraint à la promiscuité, y compris avec d’autres espèces.

Les femelles enceintes ont besoin de repos. Mais le cirque les oblige à participer au spectacle jusqu’au bout. Naissances, décès et échanges ne sont même pas toujours déclarés !

Le stress de ces situations les rend fous. Ils font les cent pas, s'agressent les uns les autres, s’automutilent... Leur système immunitaire faiblit, ils tombent malades, leurs blessures cicatrisent mal. Ils étouffent et se meurent lentement de la captivité.

Voilà ce que vivait Elyo au quotidien! Nous avons obtenu un constat officiel, en présence de l’un de nos vétérinaires consultants. Ses conclusions sont sans surprise : Elyo s’est blessé aux pattes et à la face parce qu’il ne supporte pas ses conditions de captivité et il doit être placé !

Nous soussignés, réclamons que tous les félins des cirques soient libérés et confiés à l'association One Voice qui les placera dans des sanctuaires.